La mission "Pôle métropolitain de l'Artois"

Jean-Pierre Corbisez, président de la CAHC, Michel Dagbert, président du CD62, Sylvain Robert président de la CALL et Alain Wacheux, président de la CABB le 9 janvier 2016 © Euralens

Lors de son Assemblée générale du 2 juillet 2015, Euralens a reçu la mission d'accompagner dans les meilleurs délais la constitution d’un pôle métropolitain réunissant les territoires de son cœur d'action. Élus et  techniciens se sont donc réunis à l’initiative de l'association pour en définir la structure juridique, le projet commun, le programme et le calendrier. 

Une gouvernance partagée

Constitué sous forme de Syndicat mixte ouvert, le "Pôle métropolitain de l'Artois" rassemble les trois communautés d’agglomération de Lens-Liévin, de Hénin-Carvin et de Béthune-Bruay Artois Lys Romane (près de 650 000 habitants), ainsi que le Département du Pas-de-Calais.

Dans le respect des communes, il fait converger les projets intercommunaux pour permettre au territoire dans son ensemble d'accéder à des moyens supplémentaires - financiers en particulier - en lien avec le Département, la Région, l'État et l'Europe.

 

"Le Département a souhaité s'impliquer dans cette démarche métropolitaine, aux côté des agglos, pour aller plus loin dans la réponse aux enjeux de développement. Il s'agit d'imaginer, ensemble, des réponses pertinentes aux besoins et aux espérances de la population." Michel Dagbert, président du Pôle métropolitain de l'Artois

 

Le rôle d'Euralens

Après les 5 mois de travail (de juillet à décembre 2015) ayant conduit à la mise en place du Pôle, l'association continue à soutenir la démarche métropolitaine.

Cheville ouvrière du Pôle métropolitain de l'Artois, Euralens apporte aux équipes un appui technique.

Le forum d'acteurs Euralens permet la convergence des forces vives du territoire. En réfléchissant ensemble à des problématiques spécifiques, ces acteurs élaborent et formulent les bonnes idées à mettre en œuvre. L'action du Pôle consiste à transformer cette vision partagée en projets, en chantiers et en actions concrètes.

Un projet commun

Un projet métropolitain axé sur 3 piliers 

Le projet métropolitain est intégré, c'est-à-dire qu'il embrasse toutes les dynamiques à l'œuvre au sein d'Euralens. Il prend aussi bien en compte les démarches inscrites localement que celles engagées à l'échelle régionale, voire nationale.

Le fil rouge est le développement durable, qui engage le territoire dans sa transition économique, énergétique, sociale et environnementale. Il vise surtout à offrir à sa population les conditions d'une vie meilleure par l'accès à la culture, aux soins, à l'éducation, à la formation et à un cadre de vie mieux adapté.

Le Projet métropolitain de l'Artois fixe le cap pour l'avenir du territoire en définissant ses priorités et les actions à mettre en œuvre.

Travailler à plus grande échelle

L'objectif est aussi de renforcer les relations et les complémentarités déjà existantes entre les agglomérations pour accélérer le développement d'un ensemble homogène. C'est en somme la traduction politique de la coopération et de la transversalité cultivées au sein du forum Euralens. C'est aussi un pas décisif vers la concrétisation d'une ambition portée depuis 2011 par Euralens et inscrite dans sa signature Au cœur d'une nouvelle métropole - une métropole dont les contours peuvent encore évoluer…

 

"Le Pôle métropolitain va constituer l’antichambre de ce que nous allons pouvoir mettre en commun à l’avenir. C’est la porte d’entrée des échanges avec la Région et l’État. Nous sommes trois territoires à avoir formé le Pôle métropolitain de l’Artois mais la porte reste ouverte à ceux qui souhaiteraient nous rejoindre." Jean-Pierre Corbisez, 2e vice-président du Pôle métropolitain de l'Artois

 

Des enjeux partagés

L'un des 10 plus grands ensembles urbains

Le Pôle métropolitain de l'Artois représente un ensemble urbain de 650 000 habitants, soit 10% de la population régionale. Il entre ainsi dans le "Top 10" des intercommunalités en France, se plaçant au 8e rang national derrière Paris, Lyon, Lille, Marseille, Bordeaux, Toulouse et Nantes.

 

"Il existe deux grandes Métropoles dans cette région avec Lille et Amiens. Lille se situe à proximité de chez nous et il s’agit d’une chance. On doit travailler avec nos voisins en totale complémentarité." Sylvain Robert, 3e vice-président du Pôle métropolitain de l'Artois, président d'Euralens

 

Porter des grands projets

Le Pôle métropolitain de l'Artois, fort de cette union politique et de ce poids démographique, peut légitimement entrer en dialogue avec les décideurs et les acteurs clés du développement, sur des sujets cruciaux comme la création d'un grand Centre hospitalier multisites du Bassin minier, la desserte ferroviaire à grande vitesse du territoire ou encore le soutien à son université.

En 2016, le Pôle métropolitain a déposé sa candidature à l'appel à "Programmes métropolitains pour l'aménagement et le développement durables" lancé dans le cadre du Contrat de Plan État-Région. À la clé : des financements conséquents (crédits de droits commun nationaux, FEDER et Région) et un accompagnement en ingénierie nécessaires à la concrétisation des projets.