Autre Part

Loos en Gohelle | Attractivité économique, Culture

Autre Part Un lieu d'échanges inédit sur le territoire

La Maison d'ingénieur du quartier 12/14

Comment mettre sur pied un projet culturel qui favorise les rencontres, les échanges entre habitants du territoire et touristes ? Comment concevoir l’accueil de ces personnes venues de l’extérieur ? Comment les héberger ? Et surtout, comment élaborer un tel projet pour qu’il soit économiquement viable et pérenne ? C’est à ce chantier ambitieux que s’est attelé l’association Porte mine de Loos en Gohelle en créant la coopérative Autre part.

Un projet intégré inédit sur le territoire

Les promoteurs du projet se sont donné un objectif majeur : organiser ou favoriser les rencontres entre habitants et personnes extérieures au territoire et, par ce biais, faciliter également l’insertion des chercheurs d’emploi.

Pour répondre à ces multiples missions, la coopérative développe sept activités différentes qui trouvent leur cohérence les unes avec les autres.

 

1. Puisqu’il s’agit d’accueillir et de retenir celles et ceux qui viennent de l’extérieur, il est nécessaire de mettre sur pied un volet hôtelier qui se compose de deux parties distinctes. Une auberge de jeunesse conforme aux formes actuelles, c’est-à-dire aménagée en chambres d’hôtes. Cette structure sera confortée par une deuxième forme d’hébergement : des cabanes insolites.

2. Un restaurant biologique confortera l’hôtellerie. Le prix des menus ne dépassera pas 15 euros.

3. Comme il faut approvisionner le restaurant en produits biologiques, une micro-ferme fondée sur le maraîchage bio de proximité sera créée. Pour développer cette activité, la coopérative travaille en relation étroite avec une structure similaire installée sur la Côte d’Opale, à Vieille Église.

4. Un café citoyen s’appuiera sur le restaurant. Lieu de débats, de propositions et d’échanges locaux, il réconciliera d’emblée les amateurs de houblon et de raisin. S’y côtoieront en effet un bar à bières et un bar à vins.

5. Porte mine entend ouvrir un co-working, forme de bureau collectif qui dispose de matériel numérique dédié à des entrepreneurs indépendants qui ne possèdent pas leur propre local. Cet espace de co-working sera ouvert aux demandeurs d’emploi afin qu’ils puissent utiliser les outils digitaux à des tarifs solidaires.

6. La Turbine se veut un lieu où la coopérative recueillera les propositions des habitants et, dans la mesure du possible, fera en sorte de les concrétiser.

7. Pour l’audace artistique, un événement festif et culturel sera organisé tous les trois mois sous chapiteau mobile. Cet événement pourra être couplé à une manifestation organisée par des habitants dans un quartier.

Un lieu d’échanges

Les promoteurs du projet l’ont conçu comme un lieu de médiation capable de favoriser les rencontres entre un public et le territoire. Chaque activité est pensée pour créer ces rencontres.

Centralisée à la Maison de l’ingénieur dans le Quartier du 12/14 de Lens (projet d'aménagement labellisé Euralens en 2015), la Coopérative s’inscrit dans le patrimoine alentour. Par son originalité et son caractère novateur s'appuyant sur le cluster éco-matériaux de la Base 11/19 à Loos en Gohelle, le projet participe à la mutation urbaine de la centralité. Il y développe des activités inédites tout en s’enracinant dans la mémoire du territoire. Il participe ainsi fortement à sa valorisation et entre en cohérence avec d’autres projets touristiques.

Ce projet global réussit la performance d’associer fortement les habitants et de contribuer au développement économique du territoire. L’association entend également œuvrer à la préservation du patrimoine en rénovant une maison d’ingénieur des Mines avec des éco-matériaux.

Points de repères

 

Maîtrise d’ouvrage

Association Porte mine

Coût total

1 056 133 euros

Périmètre

Loos en Gohelle

Lens : Maison de l’ingénieur du Quartier 12/14

État d’avancement

Entrée en phase opérationnelle