La cité des électriciens

Bruay la Buissière | UNESCO • Projets urbains éco-responsable

La cité des électriciens Un coron du XIXe siècle devient une cité branchée

Cinquième Grand site du "Bassin minier Patrimoine mondial", la réhabilitation mêle logements sociaux, gîtes touristiques, résidences d’artistes et lieu d’histoire pour un nouveau point d’attractivité touristique.

Cité minière exceptionnelle

Construite de 1856 à 1861, la Cité des Électriciens de Bruay la Buissière est la plus ancienne cité minière conservée dans la partie ouest du Bassin minier. Elle devient Monument historique en 2009 et fait partie du périmètre du Bien inscrit au patrimoine mondial en 2012, au titre de "cité coron exceptionnelle". La cité fait l’objet d’un projet de réhabilitation ambitieux, dont la définition s’appuie sur l’expertise de la Mission Bassin Minier.

Vie nouvelle

Depuis 2008 et les premières résidences d’artistes dans la cité, habitants, élus, techniciens et membres de la société civile travaillent ensemble pour faire de ce site un objet culturel à part entière. Le projet labellisé par Euralens va plus loin dans l’exploration de cette thématique culturelle nouvelle. Il prévoit des logements sociaux remis à neuf, des hébergements touristiques et artistiques et la construction d’un "Centre d’interprétation des paysages et de l’habitat minier".

Bruay la Buissière - Visite du chantier de la cité des électriciens avril 2015 - Crédit photo Euralens

Atouts

Ont été reconnus dans ce projet :

• Le caractère emblématique de la cité à l’échelle du Bassin minier

• L’originalité de la programmation (logement, activité culturelle, résidence d’artistes, hébergement touristique) dans la lignée du concept de destination Louvre-Lens

• La participation citoyenne forte tout au long du projet

• La qualité des intervenants mobilisés.

Rénovation exemplaire

Les critères BBC sont appliqués à la réhabilitation de la partie logements et gîtes. La maîtrise d’oeuvre accorde une attention toute particulière à cet habitat remarquable et mène un travail minutieux sur les éléments architecturaux. Reprenant la fonction "jardin" des cités minières, elle crée des espaces paysagers à thèmes : terrasses, potagers, jardins urbains ou encore prairies sauvages.

Cohérence territoriale

La Cité des Électriciens participe à la mémoire collective d’un pays minier en pleine renaissance. Grâce au projet de reconversion proposé, elle se hisse au rang des plus importants sites de mémoire du Bassin minier aux côtés de Wallers Aremberg, de Lewarde, du 9-9bis à Oignies et du 11/19 à Loos-en-Gohelle. En explorant une thématique inédite, son centre d’interprétation entrera en résonance avec les autres sites miniers mais aussi avec le Louvre-Lens. Le projet conforte une excellence architecturale, urbaine et paysagère déjà dense : à Bruay, la piscine Salengro "Art nouveau" et l’hôtel de ville ; à Gosnay, les chartreuses ; à Béthune, la place et le beffroi, lui aussi inscrit par l’UNESCO

Bruay la Buissière - Visite du chantier de la cité des électriciens avril 2015 - Crédit photo Euralens

Points de repères 

Maîtres d’ouvrage
Artois Comm. et Maisons & Cités

Maître d’oeuvre
Agence d’architecture Philippe Prost Superficie : 1 ha

Calendrier

2009- 2012 

résidence de la compagnie des Pas-Perdu et travail avec des habitants à l’appropriation du site


2011-2012

étude de définition et de programmation


2013-2014

études et travaux


Horizon 2015

ouverture au public

Philippe Massardier

à Artois Comm.

03 21 61 50 00