Le Campus des Métiers et des qualifications des Travaux Publics

Bruay-la-Buissière | Formation - Travaux Publics - Enseignement professionnel

Le Campus des Métiers et des qualifications des Travaux Publics Proposer une formation d'excellence professionnelle à des lycéens dans le milieu des Travaux Publics

Les élèves du lycée Jean Bertin en pleins travaux pratiques - Crédit CMQ des travaux publics

De l’extérieur le lycée Jean Bertin, situé à la sortie de Bruay La Buissière, ressemble à un établissement scolaire classique. La différence radicale se découvre à l’arrière de l’établissement où stationne une véritable armée d’engins de chantiers. Bulldozers, tractopelles et bétonnières sont alignés, prêts à entrer en action.

Un établissement d'enseignement qui se distingue

Au lycée Jean Bertin, du nom de l’ingénieur inventeur de l’aérotrain, les élèves apprennent à manipuler, conduire et réparer ces engins qui retournent le sol, avalent la terre pour construire nos villes et notre environnement. Sur une friche minière de 92 hectares, dont 11 de bâti, l’établissement a accueilli ses premiers élèves en 1973 et est le seul lycée en France entièrement dédié aux métiers du bâtiment et des travaux publics du CAP au BTS.

En 2014 il devient l'établissement-support d'une stratégie ambitieuse de formation professionnelle, reconnue par le label national « campus des métiers et des qualifications » des travaux publics. « L’objectif du campus est de fédérer les moyens matériels et humains pour proposer une offre de formation complète, moderne et adaptée aux entreprises du secteur, dans un champ professionnel pourvoyeur d’emplois » précise Patrick Hochard, directeur du campus.

Maillage solide, couverture optimale

Or, les grands chantiers sont nombreux dans la région – bus à haut niveau de service, future réalisation du canal Seine Nord Europe, etc. – et ils nécessitent une structuration forte de la filière. Elle passe par une politique de partenariats avec les entreprises, soutiens appuyés du projet, et avec les autres établissements de la région dispensant des formations liées aux travaux publics. À travers le campus des métiers, le lycée Jean Bertin collabore avec les lycées Jean Prouvé de Lomme, l’école Polytech de Villeneuve d’Ascq, l’école des hautes études industrielles (HEI) de Lille, l’École des Mines de Douai, la Faculté des sciences appliquées de Béthune. La mise en réseau de ces établissements très variés donne accès à une filière complète du CAP au Master/Doctorat et la possibilité de définir un cursus spécifique qui réduit fortement l’échec scolaire. « Franchement nous n’avons quasiment pas de décrocheurs » assure Sylvie Tassez, proviseure du lycée Jean Bertin.

Des moyens pour maintenir le niveau d'excellence

Afin de remplir ces missions de dimension nationale, un Plan d’Investissement National de 26 millions d’euros a été défini, il réunit l’État, la Région, la Fédération des Travaux Publics du Nord-Pas de Calais et la Communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois Lys Romane. Une première tranche de ce plan est déjà sortie de terre sous la forme d’une résidence pour alternants de 150 studios indépendants à Bruay La Buissière. Les autres crédits vont être affectés à l’acquisition d’engins de dernière génération, ainsi qu’à la construction d’un amphithéâtre de démonstration de conduite, d’un nouveau laboratoire de génie civil et de nouveaux plateaux techniques.

Un pôle d’excellence sur les travaux publics unique en France se structure sur le territoire et la labellisation Euralens favorise son ancrage métropolitain. « Nous accueillons des stagiaires de Normandie et du Bassin parisien. Nous aimerions en recevoir plus du Bassin minier », explique Sylvie Tassez. « Elle est pour nous un élément supplémentaire quant à la reconnaissance dont nous jouissons », au moment où le campus doit être à nouveau labellisé, au niveau national.

ATOUTS

Ce projet, soutenu de longue date par la Communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois Lys Romane, s’est vu en 2014 attribuer le label « Campus des métiers et des qualifications » pour les travaux publics. Cette reconnaissance nationale distingue le lycée Jean Bertin pour la structuration de son offre de formation et pour la mise en réseau avec les entreprises sur le territoire. Allant du CAP au Doctorat, cette offre fédère désormais les établissements secondaires et supérieurs ainsi que les entreprises des Hauts de France, dans l’optique de renforcer la filière des travaux publics et de répondre aux enjeux auxquels elle devra faire face dans les prochaines années (grands travaux, aménagement du territoire, rénovation massive des cités minières, etc.)

Repères :

Composition du campus des Métiers

4 établissements secondaires, 4 établissements d’enseignement supérieur, 3 laboratoires de recherche

+ de 20 partenaires institutionnels (collectivités et établissements de formation)

Près de 30 entreprises de la Région associées