Les Rencontres du forum Euralens, un espace pour faire grandir les projets

Attractivité économique | Ajouté le: 17 mars 2021

Fidèle à sa mission d’accélérateur de projets, Euralens lance, dans le cadre du forum 2020 « Quel modèle de développement pour le territoire, les « Rencontres du forum », qui permettent de passer en revue les initiatives repérées.

Objectifs : apporter aux porteurs de projets la visibilité et le soutien pour accélérer leur réussite, mettre en relation tous les acteurs intéressés, enclencher une dynamique d’intelligence collective, et favoriser l’émergence de nouvelles idées. Cinq initiatives ont été présentées devant une cinquantaine de personnes lors de la première visioconférence, sur les thèmes du fluvial, du numérique, des travaux publics, et de l’insertion professionnelle. Tour d’horizon.

Corridor fluvial de l’Artois : un potentiel de développement pour le territoire

Mobiliser le territoire autour du potentiel fluvial : c’est l’objectif de ce projet porté par la CCI Artois, Euralogistic et l’agence d’urbanisme de l’Artois (AULA).  L’état des lieux est clair : l’offre fluviale manque de visibilité à l’extérieur, alors que la mise en service du canal Seine Nord Europe en 2028 est une belle opportunité de développement économique. Le territoire du pôle métropolitain de l’Artois possède en effet des atouts majeurs : il est traversé par le canal d’Aire, qui relie Dunkerque au futur canal Seine-Nord Europe, et par la Deûle, qui le connecte directement à Lille et à la Belgique. Il dispose par ailleurs d’équipements d’envergure, notamment la plateforme multimodale Delta 3 à Dourges, plusieurs ports aménagés dont celui de Béthune, ou encore le pôle d’excellence Euralogistic. Pour la première étape, l’équipe constituée a prévu d’organiser un séminaire réunissant les professionnels et les institutionnels.

Accélérer la digitalisation des entreprises grâce aux étudiants

Partant du constat que les entreprises du territoire ont du retard dans leur digitalisation, et que les étudiants du numérique ont du mal à trouver un stage puis un emploi sur place - ils sont une majorité à quitter le territoire - Benjamin Gosselet, patron de l’agence web Adexos et membre du club Tactic à Béthune, soutient le projet de création d’une coordination entre des entreprises en demande de digitalisation, des écoles et des centres de formation ayant des stagiaires à placer, et des agences web cherchant de futurs collaborateurs en local.
Après une première rencontre entre les parties prenantes, des réflexions sont en cours pour identifier les bons interlocuteurs, rédiger une convention tripartite dans le respect du cadre légal et présenter le nouvel outil aux étudiants et aux entreprises. La création d’un poste de coordination du projet est à l’étude. Il permettrait de démarcher les sociétés pour connaitre leurs besoins, faire le lien avec les entreprises du numérique et les établissements d’enseignement, et de promouvoir le dispositif.

Jokajobs, l’emploi en mode circuit court dans le bassin minier

Pour faciliter le recrutement et l’emploi local dans le territoire, Bouygues Bâtiment Nord-Est et SIA Habitat ont signé en 2020 un partenariat avec Jokajobs, une application de recherche d’emploi conçue comme un serious game, jeu sérieux en français, et développée par Dana Diminescu, sociologue, enseignante et chercheuse à Télécom Paris. Facilement accessible à tous les jeunes, quels que soient leurs expériences et leur niveau d’étude, Jokajobs pousse l’utilisateur à se déplacer dans sa ville ou son quartier pour découvrir les offres géolocalisées sur une carte, gagner des points et trouver le job ou le stage qu’il vise. Des bénévoles, appelés Jokers, peuvent apparaitre sur le chemin des joueurs et leur apporter des conseils. SIA Habitat et Bouygues Bâtiment Nord-Est ont saisi l'opportunité d'une mise à l'essai en situation réelle à l'occasion d'un chantier ERBM (Engagement pour le renouveau du bassin minier) à Liévin en juillet dernier. Les résultats positifs ont décidé les autres partenaires à relancer une expérimentation, qui a débuté le 11 mars. Inscrivez-vous, et vous aussi essayez d’apporter des conseils !

Ecole-entreprise : le Comité Grand Lens s’étend vers Béthune et Arras

Favoriser une insertion professionnelle rapide et pérenne grâce au lien école-entreprise : initié en 2015, le projet du Comité Grand Lens est aujourd’hui une référence et fait des émules. Il s’étend maintenant vers le Béthunois et l’Arrageois, et change de nom : il faut désormais l’appeler le Comité Grand Artois.
L’idée est née dans le forum Emploi et Formation d’Euralens et a été labellisée par l’association en 2016. D’abord portée par les lycées Hennebique de Liévin, Robespierre de Lens, et aujourd’hui par le lycée Senez d’Hénin-Beaumont, le comité réunit maintenant tous les lycées du territoire.
Il s’agit de mettre en relation deux mondes qui ne se connaissent pas forcément alors qu’ils sont complémentaires : les entreprises, qui cherchent des stagiaires et ont des besoins de main d’œuvre, et les lycées, qui ont des élèves à placer en stage. Le comité grand Artois édite chaque année un catalogue des services et des stages proposés par les lycées professionnels aux entreprises, propose un numéro unique d’information et organise un séminaire annuel d’échanges entre les entreprises et le monde de la formation.

Le campus d’excellence des métiers et des qualifications des travaux publics est à Bruay-la-Buissière

Conscient des enjeux économiques à venir, le lycée professionnel des travaux publics Jean Bertin à Bruay-la-Buissière prévoit d’élargir son offre de formation. Dans le fluvial, un partenariat est en cours de discussion avec la société du Canal Seine Nord Europe. Il permettra d’apporter une réponse aux besoins de formation de la société du Canal, en lien avec les entreprises et la Région, sur ce gigantesque chantier pour lequel 28 métiers ont été identifiés. L’établissement réfléchit aussi au développement d’un pôle de formation au ferroviaire à court terme.
Le lycée Jean Bertin est le seul établissement d’enseignement public en France à former à l’ensemble des métiers des travaux publics. Cette spécificité, son rayonnement, ses relations avec les entreprises et la qualité de ses enseignements lui ont valu de devenir « support » (comprendre pilote) du Campus des métiers et des qualifications des travaux publics en 2013, labellisé Campus d’excellence l’an dernier. Ce dispositif national voulu par l’Etat regroupe des établissements d’enseignement secondaire et supérieur, d’apprentissage, de formation continue, des laboratoires de recherche, des entreprises et des organismes professionnels des Hauts-de-France. Cette distinction engage le lycée professionnel Jean Bertin, en tant que pilote du Campus, à travailler au développement du volant recherche et innovation dans les travaux publics, à favoriser la mobilité internationale des apprenants et à muscler la politique sportive et culturelle. Le projet de Campus des métiers et des qualifications de travaux publics a obtenu le label Euralens en 2017.

Toutes les actualités