Euralens centralité

L’arrivée du Louvre à Lens entraîne une adaptation nécessaire du territoire. Depuis son ouverture, des dizaines de milliers de visiteurs arrivent par la route ou par le rail pour découvrir le nouveau musée, et aussi les joyaux d’un patrimoine trop souvent méconnu. Comment développer une nouvelle attractivité autour du musée-parc ? Comment prolonger "l’effet Louvre" ? Euralens apporte les réponses.

Différentes échéances

Court terme

Dès 2009 l'accent est mis sur les travaux les plus urgents, c'est-à-dire ceux qui concernent l’accessibilité du Louvre-Lens. Les aménagements de desserte et d’accès au Louvre-Lens, labellisés depuis, s'échelonnent sur l'année 2012. Ils concernent la création de promenades piétonnes plantées, ainsi que l’aménagement des parkings autour du musée.

Moyen terme

Parallèlement sont menés des projets liés à l’accueil des visiteurs. La création de structures d’hébergement et de restauration réclame l’investissement de fonds privés. Déjà de nombreuses demandes se sont manifestées à cet égard.

Les collectivités, de leur côté, travaillent à renforcer la centralité autour des villes de Lens, Liévin et Loos en Gohelle, par l’amélioration et l’intensification des services publics.

Trois périmètres

Le périmètre d’actions urgentes

Les ouvrages d’accès au musée constituant les premières réalisations concrètes d’Euralens, ils sont particulièrement soignés. Ils donnent le ton au projet dans son ensemble et offrent une cohérence entre le Louvre-Lens et son environnement.

La conception des espaces publics et des cheminements menant au musée-parc est réalisée par Michel Desvigne et Christian de Portzamparc, en lien étroit avec le travail des architectes du Louvre-Lens, Catherine Mosbach et SANAA. En plus du confort d’accès, la qualité paysagère, ainsi que la richesse écologique et patrimoniale sont des dimensions importantes pour la maîtrise d’œuvre du groupement de commande Euralens centralité.

Les espaces publics d’accessibilité au Louvre-Lens © Desvigne / de Portzamparc / Artelia

Le périmètre dit « Euralens centralité »

Dans ce périmètre de 1 600 hectares environ ont lieu les aménagements de moyen et long terme, ceux qui participent de la transformation profonde du Bassin minier. C’est l’affirmation, progressive et indispensable, d’une centralité dont le point de départ est l’arrivée du Louvre-Lens.

Périmètre d'Euralens centralité © Une Fabrique de la ville

Au recensement de 2009, Lens a une population de 36 540 habitants et Liévin abrite 32 460 habitants. Si on additionne les chiffres de ces deux communes et ceux de Loos en Gohelle (6 909 habitants), on atteint une agglomération d’environ 75 000 habitants, soit proche de la taille des communes de Calais ou d’Aubervilliers.

La démarche Euralens centralité, qui consiste à relier ces trois communes, apparaît cohérente, pertinente et légitime. Le foisonnement de projets autour du Louvre-Lens et la mise en œuvre future du transport en commun en site propre (tramway par exemple) constituent des éléments forts pour créer cette nouvelle entité et pour rendre le territoire attractif.

Tout l’enjeu est de faire en sorte que cette transformation spatiale exemplaire entraîne une dynamique de territoire.

Un périmètre élargi

Ce périmètre d’action se concentre sur les trois communautés d’agglomérations que sont la CALL (Lens-Liévin), la CAHC (Hénin-Carvin) et Artois Comm. (Béthune-Bruay). Cela représente quelques 576 000 habitants, pour une superficie de plus de 73 800 hectares (738 km²).

Dans ce périmètre d’action, la démarche d’Euralens vise à :

  • organiser les modes de déplacement futurs, en particulier le tramway et le lien fixe rapide entre Lille et le Bassin minier
  • préserver, mettre en valeur la qualité et la particularité des paysages du Bassin minier
  • transformer les cités minières en éco-cités.

Par-delà la mise en cohérence des territoires et des politiques de développement économique, l’ambition d’Euralens est d’identifier les moteurs de croissance. À cet égard chacun des acteurs, en particulier ses adhérents, a un rôle à jouer. L’idée est de proposer des projets susceptibles de contribuer au dynamisme collectif. Les plus exemplaires ou innovants d’entre eux peuvent bénéficier du label Euralens.

Euralens compte de nombreux adhérents institutionnels ou privés (la Communauté urbaine d’Arras, la Communauté d’Agglomération du Douaisis, l’Aire de coopération métropolitaine de Lille, la Chambre régionale de Commerce et d’Industrie, l’Université d’Artois…), avec lesquels s’est établie une coopération renforcée.

Périmètre Euralens élargi © Conseil régional Nord - Pas de Calais