Tout sur le label

L’association Euralens anime un processus de labellisation qui fait émerger des projets dont les qualités environnementale, architecturale, sociale et culturelle contribuent à bâtir l’identité collective de la "métropole durable d’Euralens".

L'ambition du territoire

En attribuant ce label, Euralens fait connaître et valorise des opérations exemplaires, qui s’inscrivent dans les grands cadres régionaux comme la Transformation écologique et sociale du territoire. Le label Euralens sert ainsi l’attractivité et la promotion du Bassin minier, en tant que territoire en mutation. Euralens apporte aux porteurs des projets labellisés les conseils d’équipes techniques dédiées, pour les accompagner dans la mise en oeuvre et la promotion de ces opérations. En retour, les porteurs de projets s’engagent à respecter la convention d’accompagnement signée avec l’association.

Quelle méthode ?

Après réception du dossier d'intention, l'Équipe d'instruction du label examine la recevabilité de la candidature. Le Comité technique des partenaires se penche sur la faisabilité et l'ingénierie financière du projet. Les experts du Cercle de qualité confrontent le projet aux critères évoqués ci-dessus et à leurs propres expériences. Leurs avis permettent de préciser, d'orienter et d’a ner la réflexion, le sens, la mise en oeuvre et la gouvernance future des projets.

La décision  finale appartient à l'Assemblée générale d'Euralens qui opère un classement en trois catégories :

 

 Catégorie 1 

Le label est attribué. Le projet fait l’objet d’un accompagnement de l’association dans sa réalisation, sa mise en réseau et sa communication (voir LE SUIVI).

Catégorie 2

Le projet est pris en considération. Ses ambitions et sa qualité sont reconnus, il manque cependant de maturité et doit être approfondi, adapté ou complété sur certains points. Il entre dans la démarche de labellisation (voir LE SUIVI).

Catégorie 3

 Le dossier n'est pas suffisamment abouti et est placé en att¬ente. Le porteur doit préciser et a ner son projet avant de le représenter à l'instruction.

 

Depuis le lancement officiel de la démarche en 2012, plus de 100 projets du territoire se sont porté candidats à la labellisation Euralens.

Le suivi des projets

Le porteur d'un projet labellisé signe une convention d'accompagnement avec l'association Euralens : tous deux s'engagent au respect des critères initiaux, à l'exigence qualitative du label, à la faisabilité financière du projet et à sa promotion. Le porteur d'un projet inscrit dans la démarche de labellisation (catégorie 2) est invité à améliorer, voire à réorienter son dossier : l'analyse et les préconisations des techniciens et des experts l'aideront à se rapprocher des critères exigés. Le projet pourra alors être présenté à nouveau lors d'une vague de labellisation.

Les conventions d’accompagnement particulières sont la déclinaison d’une convention cadre, qui rappellent notamment ce qu’est l’intervention d’Euralens en matière d’ingénierie technique et nancière : "L’attribution du label n’emporte pas l’obtention d’un financement dédié, versé par l’association Euralens. Le dispositif de labellisation apporte aux projets un accompagnement et, si nécessaire, des compléments en ingénieries, an qu’ils soient soutenus dans leur qualité et leurs ambitions, rendus opérationnels, davantage reconnus et mis en réseau. Cet accompagnement ne remplace ni l’instruction des nancements auxquels le projet peut prétendre, ni les dispositifs existants de dénition, d’approbation et de mise en oeuvre des projets."